Accueil > Découvrir > Pages d’histoire > 1894 - Projet d’une flèche sur l’église

1894 - Projet d’une flèche sur l’église

Le 31 décembre 1894, un rapport d’architecte présente le projet de construire une flèche en bois et ardoises sur la tour de l’église paroissiale.

Rapport

L’Eglise de Tharaux est simple et de très modeste apparence.

Il y a peu de temps que sa façade a été dotée d’une tour faisant porche à l’entrée. Cette tour laisse bien à désirer quand on l’examine de près. Le constructeur qui l’a élevée y a placé, à l’intérieur, un escalier en pierre qui ne repose pas sur le sol ; il part du 1er étage et à pour assiette la voûte qui a été jetée sur les quatre piliers de la tour. De là un poids énorme qui écrase le système. D’autre part ce même constructeur, dédaigneux des moyens de solidité les plus élémentaires, n’a lié les angles de la tour qu’avec des pierres de faible dimension : moëllons ordinaires ; et puis, trompant l’œil, il a fait simuler sur l’enduit un chaînage dormant à la tour un aspect, un caractère de solidité qu’elle n’a pas. L’ensemble laisse donc bien à désirer au point de vue de la construction et le mur de façade lui-même est sillonné par quelques lézardes.

De là l’impossibilité de monter, sur cette base, une flèche en pierre détaillée ; il y aurait danger. Une flèche en bois seule peut s’élever sur cette tour et encore faudra-t-il prendre des précautions particulières. D’abord démolir l’escalier de pierre et le remplacer par de simples échelles atteignant l’étage de la cloche.

Changer la cloche de place. Ne plus la laisser scellée dans une des baies de la tour, l’installer sur un beffroi.

Enfin, placer au sommet de la maçonnerie une enrayure en fer encadrant la tour.
Sous la réserve de ces travaux accessoires on pourra ériger la flèche en bois et ardoises dont nous avons dressé le projet. La basse enrayure en charpente et les tringles de tension des arbalétriers étant de nature à donner de la rigidité et de la cohésion à cette superstructure.

La dépense de ce projet s’élève à la somme de 1785,00

Comme il s’agît d’un travail de peu d’importance et d’une grande délicatesse, nous estimons qu’il ne faut pas affronter les chances d’une adjudication qui, quelles que soient les précautions prises, peuvent toujours se porter sur un Entrepreneur inhabile et peu consciencieux, et, dans l’espèce, le choix d’un Entrepreneur de pays, honnête et habile, devrait seul présider à la conclusion du marché de gré à gré, tout en le faisant s’engager dans les formes réglementaires et débattant les prix au mieux des intérêts de la commune.

C’est ce que doit solliciter le Conseil Municipal de Tharaux de l’administration départementale.

Fait à Nîmes le 31 Décembre 1894.
L’Architecte.
F.ALLARD.

(Transcription : Edith Brion, octobre 2017)

JPEG - 291.7 ko

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

blason
SPIP | | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Heureusement sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License
Crédit photographique Zub pour la plupart des clichés d'illustration, Heureusement et tous les habitants du village qui ont participé.